LES ORIGINES

Bordeaux

Le nom de Bordeaux correspond à l’origine à la ville « au bord d’eaux », en référence à la Garonne et à la Dordogne, des fleuves qui jouent un rôle important dans l’histoire et la réussite de la région et de son activité vinicole.
Les premiers vignobles de Bordeaux furent plantés à l’époque romaine, il y a près de 2000 ans. Lorsque les romains occupèrent la région ils introduisirent des plans qu’ils cultivèrent sur leurs sites colonisés. La vinification demeurera une activité domestique peu importante jusqu’au 12ème siècle, suite au mariage entre Henri II de Plantagenêt et Aliénor d’Aquitaine époque où l’Aquitaine devient un territoire anglais. Bordeaux s’ouvre alors au marché anglais, puis plus tard aux exportations vers le monde entier. Au 13ème siècle, alors que la région des Graves était la principale région viticole du Bordelais, l'activité vinicole commençait à se développer dans l’Entre-Deux-Mers, Saint-Émilion, Bourg et Blaye.
« Les premiers vignobles furent plantés à l’époque romaine »
Près de 2000 ans d'histoire
Ce n’est qu’au 17ème siècle que des négociants hollandais entamèrent des travaux d'assèchement des marais dans le Médoc, afin d’y planter des vignobles. Le premier système de classification des Bordeaux date de 1855 avec le classement des grands crus du Médoc.

Entre 1875 et 1892 la presque totalité des vignobles de Bordeaux fut ravagée par le Phylloxera. Pour sauver l’industrie viticole, les vignes natives furent greffées sur des porte-greffes américains résistants au Phylloxera. Les vignes qui s’adaptèrent le mieux à la greffe furent les Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot, Sémillon, Sauvignon Blanc et Muscadelle ; ils deviendront les cépages majeurs de Bordeaux.
Compte tenu de la réussite du commerce du vin, d'autres régions de France se lancèrent dans la viticulture et commercialisèrent leurs vins en tant que produits de Bordeaux. Cette situation incitera le gouvernement à imposer une loi afin de garantir que seul le vin produit à Bordeaux puisse utiliser son nom. C’est ainsi qu’en 1935 le Comité national des Appellations d’Origine (lequel deviendra l’Institut national des appellations d’origine) voit le jour dans le but d’encadrer la réglementation. La première réglementation relative aux AOC de Bordeaux date de 1937.
newspaper-oshopping-bag linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram